14 février 2010

Hard Time, Rock Time

Le titre ne veut rien dire ou peut être que si, c'est vous qui voyez.

L'impression de ne servir à rien, de n'intéresser personne. Un vieux délire psychotique que je chéris.
Avec laquelle je vis et je survis.

A cette heure de la nuit
Mes propos risques d'être plutôt décousu
Mais c'est normal car passé minuit
Mon cerveau par en vrille
L'imagination prend le pas sur la raison
Mes délires parano, violent, meurtrier
Deviennent réalités
Ma haine, prend forme et exécute.

Plus rien n'a de sens, alors pourquoi continuer à essayer d'en mettre
Autant se laisser aller, finir fou à lier
Peut être mais au moins,
Je me serais amusé, j'aurais trippé
Et Étripé ...



Le gout du sang dans la bouche, l'odeur du fer, ce liquide chaud qui dégouline sur mes lèvres.
Délire de psychopathe craché à la figure de ce monde bien pensant.
Si un jour je trouve la motivation, peut être que j'avancerais,
Mais peut être pas dans le sens que veut la société.

Je fais peur ? Vous êtes effrayé par tant de bizarrie ?
Et bien vous n'avez rien vu, y en a encore en stock,
pas du petit stock, celui qu'on stocke depuis des années,
Qu'on refoule et qu'on repousse,
Mais un jour ça sortira et avec lui, le sang aussi.



Délire dans une nuit sombre d'hiver, ou mon âme ressemble un peu à la nuit,
Sauf que la nuit à tendance à être plus ... belle dans le noir.


Rouge, noir, bordeaux, jaune, blanc, argent...
Ardent, sanglant, brulant, engloutissant, DÉVORANT.


DEVORER ou l'être.

Posté par soldierofdark à 02:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hard Time, Rock Time

Nouveau commentaire